Aspects d'écologie

Chaque habitat participatif se constitue autour de valeurs fortes au niveau écologie, certes déclinées de différentes façons par chaque groupe, suivant les désirs, les possibles, le bâtiment existant (si le cas).

Voici quelques jalons de notre chemin, qui continue…

Share on facebook
Share on twitter
"Bâtiment Basse Consommation" (BBC)

Grosse rénovation énergétique en 2016, qui nous a permis d'obtenir ce label BBC, après mesure par test d'étanchéité. Pour donner une idée très concrète, un des appartement se chauffe pendant l'hiver uniquement avec un poêle d'appoint (à part une salle-de-bain à l'étage avec un radiateur sur 2/5), et utilise environ une demi stère par hiver... si si, tous les radiateurs de cet appartement sont le reste du temps 0 !

Diminution de la consommation

Sans parvenir à viser le « zéro déchet », nous essayons de réduire nos déchets, nos consommations d'eau, d'électricité, de vivre de manière plus sobre.

Installation photovoltaïque

Une installation photovoltaïque a été mise en place sur le toit. Elle produit l'électricité nécessaire pour l'équivalent d'un foyer. Elle fonctionne en auto-consommation, le surplus est réinjecté dans le réseau électrique et vendu.

Mobilité

Le vélo est LE moyen de transport principal pour aller au travail pour 2 cohabitants (distances entre 12-15 kilomètres). Le partage des voitures et une récente ligne de bus aident à réduire notre empreinte carbone

Mutualisations

Diverses et variées, avec plus de possibilités quand on vit à plusieurs au même endroit de manière intentionnelle (surfaces, outillage, voitures, objets, ...).

Rénovation énergétique

A gauche, notre rénovation BBC avec des matériaux biosourcés, réalisée en 2016. Valeur du test d’étanchéité à mi-chemin entre la maison passive et la label Effinergie+, lui-même plus bas que la RT2012 (similaire au label Minergie en Suisse). Réalisé dans le cadre du programme « Je rénove BBC » de la Région Alsace.

La qualité de vie dans la maison est tellement améliorée… et on le répète : l’isolation permet évidemment de réduire la consommation d’énergie primaire durant l’hiver, mais également de protéger de la chaleur pendant l’été…

Installation photovoltaïque

L’onduleur de notre installation photovoltaïque.

Mutualisation (1/2)

Le classique de la mutualisation : « dans un pays où nous consommons 3 Terres » et dans un monde de ressources limitées, pourquoi chacun achète et possède de manière individuelle toutes sortes d’outils ou de machines qui ne fonctionnent que peu de temps par année ?

Ici, une perceuse, une scie sauteuse, etc, pour 3. C’est déjà ça.

Mutualisation (2/2)

Chaque foyer a gardé sa voiture individuelle, mais chaque famille met à disposition des autres, si disponible, sa voiture… Nous avons convenu entre nous d’un tarif kilométrique.

C’est simple, et sans avoir de 2ème voiture, tu en as généralement une à disposition, puisque plusieurs favorisent également le vélo pour des trajets courants, et que le télé-travail était déjà vécu avant la pandémie de COVID-19…

Diminution des ordures

Nous avons une poubelle de 120 litres pour 16 personnes (par semaine)! Lorsque nous avons emménagé, la communauté de communes nous avait suggéré un bac de 340 litres, pour 3 familles pratiquant le tri sélectif. Quelques années plus tard, nous avons choisi un bac 240 litres, car le premier était trop grand. En 2019, nous sommes passés au 120 litres, et ça passe ! Quand on y pense, ça fait encore beaucoup, mais l’important est d’avancer dans le bon sens en continuant de réduire, non ?

Protection de la nature

Avec quelques nichoirs à oiseaux, entre autres à hirondelles, nous sommes « Refuge LPO », sur l’initiative d’un enfant ornithologue en herbe.

Nous laissons également quelques petites zone non-tondues.

Réduction des consommations

Nous essayons, dans la mesure du possible, d’être économes dans nos différentes consommations. Ici, un Amphiro B1 (que nous prêtons volontiers, nous contacter !), qui permet de visualiser en temps réel la consommation d’eau et énergétique d’une douche… Prendre conscience et mesurer, c’est la première étape vers réduire, non ? Et pour la petite histoire : nous nous sommes fait contrôler une fois par les services compétents pour « sous-utilisation d’eau » (!). Il semble donc que nous soyons sensiblement en-dessous de la moyenne locale… ?!